AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 cour 1 : La noble généalogie/Le mariage de 'Abdallah/L'allaitement/L'événement de l'ouverture de la poitrine/La mort de Amîna et la tutelle de 'Abd El-Muttalib/Le voyage en Syrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sur La Voie Des Salafs

avatar

Messages : 1533
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: cour 1 : La noble généalogie/Le mariage de 'Abdallah/L'allaitement/L'événement de l'ouverture de la poitrine/La mort de Amîna et la tutelle de 'Abd El-Muttalib/Le voyage en Syrie   Mar 16 Déc - 21:54

Ce livre est connu sous le titre nur al-yaqin fi sirah sayyid al-mursalin (La lumière de la certitude) de sheikh al Mohamed El-Khudhary.

Cet ouvrage, est formé de paragraphe titré.

L'auteur débute le livre en citant le verset suivant :

Allah ta'ala dit : " Allah sait mieux où placer Son message. " [verset 124 de sourate al an'aam]

Allah sait à qui il doit donner la révélation, cela signifie que le prophète Mohammed (paix et bénédictions d'Allah soient sur lui) possédait nécessairement les caractéristiques appropriée, également au niveau des origines.


La noble généalogie du Prophète Mohammed   صلى الله عليه و سلم

L'existence de prophète Mohammed à honoré l'humanité c'est Mohammed fils de 'Abdellah, par son épouse Amina Bint Wahb Ezzuhrya la Quraychite, Ezzuhrya c'est-à-dire que Amina fait partie de la tribu de Banu Zuhra.

Et ce dernier est le fils d'Ibn 'Abd Al-Muttalib (grand-père du prophète) par son épouse Fâtima Bint 'Amrû Al-Makhzumiyya qui est donc la grand-mère paternelle du prophète ( صلى الله عليه و سلم ) qui fait également partie d'une famille Quraychite.

Quraych est faite de plusieurs tribus.

Ibn 'Abd Al-Muttalib le grand-père du prophète était respecté par le peuple, ils le sollicitaient pour leurs problèmes et se référaient à ses opinions.
Il est le fils de Hâchim (grand-père de Abdallah, arrière grand-père du prophète صلى الله عليه و سلم épouse de Selma Bint 'Amrû An-Najâriyaa Al-Khazarijiyaa.
L'arrière grand-père du prophète était marié à une femme de Medine, Selma Bint 'Amrû An-Najâriyya Al-Khazarjiyya fessant partie de la tribu de Khazraj.
Medine est fait de deux grandes tribus, Al Aus et Al Khazraj.

Du temps de la jâhiliyaa, Qusayy (4éme grand-père du prophète  صلى الله عليه و سلم) s'occupait de l'entretien de la Ka'ba et était chargé d'abreuver et de nourrir les pèlerins de même qu'il veillait à la bonne marche du Ennadwa (assemblé de concertation), le conseil de délibération des notables de La Mecque se tenait chez lui.
En outre, il avait la charge de garder l'étendard de Quraych chez lui et de le porter lors des batailles.
Qussayy, lui, est le fils de Kilâb (5éme grand-père du prophète), par son épouse Fâtima Bint Sa'd, d'origine Yéménite.
Ce dernier est le fils de Murra (6éme grand-père du prophète).
Ibn Ka'b (7éme grand-père) est le premier qui a instauré les rencontres, les réunions le jour du vendredi avant même que ce vendredi soit choisi en islam pour la prière du vendredi, nommé le jour de l'arabisation, il a choisi ce jour afin de se retrouver, ce regrouper.
Son arrière grand-père Hâchim était connu sous le nom de Hâchim, car il coupait les galettes pour les pèlerins.
Ce dernier est le fils de Manâf par son épouse 'Atika Bint Murra As-Sulmiyya et ce dernier est le fils de Qusayyn par son épouse Hubayy Bint Hulayl Al-Khuzâ'iyya.

Luay (9éme grand-père) diminutif du taureau sauvage, les Arabes donner des surnoms, une façon de montrer le courage, espéré que l'enfant tire de cet animal avec lequel il a été nommé la force de tirer quelque chose, qu'il fasse également partie de cette catégorie.
Ibn Ghalib (10 ème grand-père) épouse de OumLuayy Selma Bint 'Amrû Al Khuzâ'î.

Ce dernier est le fils de Fahr et son vrai prénom est Quraych (11 éme grand-père) son nom a était donné à la tribu des Quraich il était le chef de la tribu et également un guide de bataille.
Quraych était composé de douze tribus.

Ibn Mâlik (12 éme grand-père) par son épouse Jandala Bint Al-Hârith Ibn Jurhum, ce dernier été le fils de Enandhr, son vrai prénom est Qays il a été nommé ainsi, car il était très beau.
Celui-ci est le fils de Khuzayma par son épouse 'Uwâna Bint Sa'd.
Ibn Madraka un autre grand-père, son vrai prénom est 'Amru on le nommé ainsi, car il a réussi à rattraper les chameaux qui étaient perdu à son époque.
Il était dans leur habitude à l'époque de donner des surnoms.
Ibn Mudharr qui signifie tiré du lait, connu pour sa très belle voix, c'est le premier qui a commencer à chanter pour les chameaux, les Arabes avaient pour habitude de chanter pour les chameaux afin qu'ils avancent plus vite, c'est le premier qui a instauré cette méthode.
Ibn Nizâr épouse de Sawda Bint 'Akk, c'est un des chefs de son époque, il était quelqu'un d'aisé et posséder beaucoup de bien.
Nizâr vient de la minorité (mais on ne sait pas dans qu'elle sens exactement).

Ibn Ma'd était chef de guerre il a mener plusieurs guerre contre les juifs et il n'a jamais perdu aucune bataille contre eux.
Le dernier grand père est 'Adnân, c'est un des enfant de Ismail ('alayi salam)  le fils d'Abraham ('alayi salam).

Ce qui veut dire que le prophète vient de la descendance d'Ibrahim ('alayi salam).
L'un des grands parent de Mohammed ( صلى الله عليه و سلم ) est donc Ismail et Ibrahim 'alayi salam.

C'est là la généalogie dont les historiens se sont entendus sur l'authenticité.
Ils se sont limité à 'Adnan même si d'autre vont plus loin, il faut savoir que Al Bukhari c'est également arrêté à 'Adnan.
Comme on peut le voir, on voit que la généalogie du prophète ( صلى الله عليه و سلم ) est noble.

Il faut savoir que la généalogie du prophète s'arrête à Ismael et le fils d'Ibrahim ('alay salam)  qui est le père des Arabes.

Isma3il est le père des Arabes et Isaac le père des Juifs.

Cette généalogie est formée de pères purs et de mères pures.
On constate que sa famille est issue de famille connue, ils étaient tous des maîtres et des chefs de tribu, des personnalités respecter, honoré par leurs tribus.
Ils étaient une partie intégrante de Quraych.

Tous ses grands parents étaient des gens correcte respecter, non au niveau de la foi, mais de l'attitude, de l'éducation.
Il en est de même des mères de ses parents.
Chaque union entre ses pères et ses mères était légale, sa généalogie ne fut entachée par aucune relation illégale représentée par un acte de fornication de la jâhiliyya.


Le mariage de 'Abdallah avec Amina et la grossesse d'Amina

'Abdallah Ibn 'Abd Al-Muttalib était le plus aimé des enfants de son père.
Il lui fit épouser Amina Bint Wahb Ibn Abd Manâf, il avait l'âge de 18ans. Amina était alors l'une des meilleures femme de Quraych de par son ascendance et par sa position sociale mais 'AbdAllah ne tarda pas à mourir après avoir épousé Amina.
Il fut enterré à Médine parmi ses oncles maternels des Banou 'Adiyy Ibn En-Nadjâr.
'Abdallah fut envoyé en Syrie par son père ('Abd Al Muttalib), pour faire du commerce, à son retour il tomba malade et mourut, alors qu'il se trouvait à Medine. Amina était déjà enceinte elle continua à vivre avec le père de 'Abdallah jusqu'à son accouchement, un accouchement qui a était une cause pour propager le bon comportement.
Le Prophète (paix et salut sur lui) à dit: "J'ai été envoyé pour parfaire la noblesse du comportement" Hadîth:rapporté par Al-bukhârî
L'année de sa naissance correspond à l'année de l'événement de l'Eléphant, il s'agit de l'invasion de La Mecque par l'armée, lequel avait utilisé un éléphant pour démolir la Ka'ba, mais l'éléphant refusa d'obéir à son cornac.
A l'époque il n'y avait pas de nom donner aux années, mais elles étaient nommée selon les événements.
A ce moment-là Amina mis au monde Mohammed صلى الله عليه و سلم .
Après l'avoir mis au monde, Amina envoya quelqu'un annoncer la bonne nouvelle à son grand-père, il avait l'habitude d'être assis en direction de la ka'ba. Celui-ci arriva tout joyeux et il nomma l'enfant Mohammed. Or, ce prénom n'était pas très répandu à cette époque.
Aucun homme ne s'appeler Mohammed à cette époque.
Allah inspira à son grand-père de le nommer par ce prénom afin que Sa volonté soit faite.
Sa nourrice fut Oum Aymen Baraka Al Habachiyya l'esclave de son père 'Abdallah.
Cependant, la première femme qui l'allaita, fut Thuwayba, l'esclave de son oncle Abû Lahab.
On constate que les personnes qui entourent le prophète avait de jolis prénoms, on peut voir à travers cela qu'Allah les a en quelque sorte honoré.
Nous avons donc vue comment s'est passé la naissance du prophète et nous pouvons constater qu'Amina était une femme qui avait beaucoup de respect envers sa belle famille, même après le décès de son mari, elle resta en contact avec son beau-père qui a également choisi le prénom de son enfant.


L'allaitement


Il était dans les habitudes des Arabes de chercher des nourrices pour allaiter les nouveaux nés, dans le dessert et à la fin de l'allaitement le remettre à la famille, on voit la confiance qu'il y avait à l'époque.
Cette culture, tradition a était respecter par le grand-père du prophète صلى الله عليه و سلم malgré le décès du père 'Abdallah.
Sa mère c'est donc rendu dans une sorte de marcher (il y avait des femmes qui rechercher a allaiter mais aussi des mères qui rechercher des nourrices) avec son grand-père, l'oncle et l'enfant Mohammed صلى الله عليه و سلم.
L'enfant béni fut destiné à Hâlima Bint Abî Duaib As-Sa'diyya une femme de Banu Bakr et eu l'honore de l'allaiter.
Son époux Abû Kebcha, c'est à lui que les quraychites attribuaient la paternité du Prophète ( صلى الله عليه و سلم) en disant de lui : " Oh le fils de abî Kebcha qui prêtant recevoir la révélation"
La bénédiction se répandirent alors sur les membres de cette maison malgré l'année de sécheresse dans laquelle ils se trouvèrent, il y a eu beaucoup de bénédiction et il resta avec eux presque quatre ans.


L'événement de l'ouverture de la poitrine

Cet événement s'est passé lorsque Mohammed ( صلى الله عليه و سلم) était enfant lorsqu'il était encore chez sa nourrice Halima (sa mère d'allaitement).
A la fin de l'allaitement, Hâlima le ramena chez sa mère Amina mais, elle voulait absolument le reprendre chez elle et après avoir insisté la mère (Amina) finit par accepter.
Pendant que Hâlima était chez elle, un de ses fils vint en courant, en disant à Hâlima et au père : "Mon frère le quraychite, il lui est arriver quelque chose"
Halima, son mari et son frère de lait partirent en courant et le trouvèrent le teint très pâle.
Ils le réconfortèrent en lui demandant ce qu'il avait.
Il a répondu : "deux hommes habillés en blanc sont venus me voir, L'un d'eux a dit à l'autre : "Est-ce lui ?" "Oui" répondit-il.
lls me saisirent alors, m'étendirent par terre puis ouvrirent mon thorax et en firent sortir quelque chose qu'ils jetèrent, mais il ne sait pas de quoi il s'agit.
Il avait à peine quatre ans et il jouait avec ses frères de lait à ce moment-là.
Il s'agit de la part de shaytan selon plusieurs preuves, ils ont voulu nettoyer et refermer.
Cela peut choquer, surtout à notre époque ou cela ne ce passe que dans les blocs opératoire, mais cela vient des anges.
Il ne faut pas se poser trop de questions, Allah a ordonné cela aux anges qui avaient l'apparence d'être humain afin de purifier le coeur du prophète صلى الله عليه و سلم .
Il y avait de l'eau de zamzam dans un récipient en or afin de lui nettoyer la part de shaytan et seul Allah sait les détails de cette histoire, mais il faut savoir que cette histoire c'est réellement passer, car le prophète ( صلى الله عليه و سلم) lui-même la raconté à ces parents de lait ainsi qu'à ces compagnons.
On rapporte également que Anas radiAllahu 'anho également vue la trace sur son thorax.
L'essentiel est d'y croire, car cela a été cité dans des hadiths sahih.
Si Allah a décidé cela pour le prophète alors certes, dernière cela ce cache un bien, même si de nos jours cela peut paraitre incroyable.
Lorsque Hâlima a vu cela et le ramena rapidement chez sa mère Amina, par peur que le prophète soit touché par quelque chose, dans un premier temps elle préférait ne pas lui raconter, mais, Amina a insister, mais cette histoire ne l'a pas choqué, car elle ressentait que son fils était voué à un destin spécifique.


La mort de Amîna et la tutelle de 'Abd El-Muttalib, puis la mort de ce dernier et la tutelle d'Abû Tâlib.

Sa mère le reprit alors à l'âge de quatre ans et vie sous la responsabilité de son grand-père et l'emmena avec elle à Medine avec son esclave Baraka pour rendre visite aux oncles maternels de son père Banu 'Adiyy Ibn An Nadjâr.
Après avoir terminé sa visite et alors qu'elle était sur le chemin du retour, elle fut surprise par la mort et rendit l'âme à Mecqua. Ce fut Oum Ayemen Baraka laisser en héritage par 'Abdallah qui servie alors de nourrice au jeune Mohammad ( صلى الله عليه و سلم) il avait alors l'âge de 6 ans.
Elle retourna alors à Mekka elle avait avec elle, deux chameaux, un chameau qui appartenait à Amina qui décéda et enterrer à Mecqua, avant cela, Baraka s'occuper des vignes avec sa mère jusqu'au jour où elle eue la responsabilité de s'occuper de Mohammed صلى الله عليه و سلم . Ensuite, une fois arrivé à Mecqua ce fut son grand-père 'Abd El-Muttalib qui le prie sous sa protection. Il lui manifesta une tendresse comme il n'en avait jamais manifesté à un autre de ses enfants, en raison de ce qui apparaissait sur lui comme signes d'un avenir différent.
Cependant, 'Abd El-Muttalib ne tarda pas à mourir après que le Prophète ( صلى الله عليه و سلم) eut atteint l'âge de huit ans (certain disent dix ans).
Ce fut son oncle paternel Abû Talib qui s'occupa de lui.
Il avait plusieurs oncles paternel, mais Abu Talib était le seul qui avait le même père et mère que 'Abdallah.
Il lui manifesta une grande tendresse et le protégea jalousement.
Certes, Abû Talib était peu fortuné et avait beaucoup d'enfants, mais Allah lui bénit le peu qu'il avait.
Durant toute la période qu'il passa chez Abu Tâlib, le Prophète ( صلى الله عليه و سلم) était un exemple de sobriété, déjà tout petit il se contenter du minimum et s'éloigniait des futilités dont sont généralement friands les enfants, comme l'a rapporté sa nourrice Oum Aymen.
A l'heure du déjeuner, alors que les enfants accouraient et se disputaient la nourriture, lui, restait impassible, attendant la part qui lui était réservée.
Déjà tout petit Allah la préservé du mauvais comportement.
A partir du décès de son grand-père le prophète صلى الله عليه و سلم resta sous la tutelle de son oncle Abu Talib certains disent à huit ans d'autre à dix ans.


Le voyage en Syrie

Lorsque le Prophète صلى الله عليه و سلم atteignit l'âge de douze ans, son oncle, tuteur décida de partir en Syrie pour faire du commerce, il s'agissait ici d'une tradition pour les habitants de Quraych , car Mecqua a l'époque était le dessert. Comme le Messager d'Allah ta'ala refusait de se séparer de lui, Abu Tâlib fut pris de compassion pour lui et l'emmena avec lui. Ce fut son premier voyage et il ne dura pas longtemps.
Lorsqu'ils arrivèrent dans la région de Busra à Damas en Syrie, Busra était connu jusqu'à aujourd'hui, une fois arrivé, une sorte de prêtre qui s'isolait dans son lieu de culte et ne s'intéresser pas au bas monde, interrogea les gens de Quraych qui passèrent par là, celui-ci ne c'était jamais intéresser à ces gens mais, cette fois-ci il les interrogea sur l'apparition du dernier prophète parmi les Arabes qui allaient apparaître et posa la question en leur demandant si celui-ci été apparu ils lui répondirent que non, cela était connu chez les Juifs et les Chrétiens et se posaient souvent cette question, avant l'apparition du Prophète.
Il faut savoir que l'on peut retrouver d'autre histoire à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Uum Luqman



Messages : 3
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: sira nabawiya   Jeu 3 Nov - 15:04

As salem'aleykoum wa rahmatouLlahi wa barakaatouhu J'ai imprimé un article de votre forum sur la sira nabawiya, et plus précisément c'était l'article qui énuméré les points bénéfiques qu'engendre l'étude de la sira nabawiya. A un moment donné il y a écrit que l'on disait que le prophète 'tait un quran qui marchait et Sheikh Abdel Muhssin al 'abbad hafidhahuLlah a dit que ce n'est pa sune parole à dire car on ne peut pas comparer la parole d'Allah au comportement d'un humain. Et j'ai relevé aussi à la fin de l'article vous dites que l'Imam Ibn Kathir a dit que les gens se divisent en 3 catégories dans le domaine de la sira et vous avez cité pourquoi Ibn Kathir avait nommé son livre "Zâad Al Ma'ad" , ce n'est pas Ibn Kathir qui l'a écrit mais l'imam Ibn Al Qayyim rahimahouLlah. Voilà c'était juste 2 petites corrections wollahu a'lem, je m'excuse si je me suis mal exprimé ou autre ce n'était pas mon intention. BaarakAllahufikoum
Revenir en haut Aller en bas
 
cour 1 : La noble généalogie/Le mariage de 'Abdallah/L'allaitement/L'événement de l'ouverture de la poitrine/La mort de Amîna et la tutelle de 'Abd El-Muttalib/Le voyage en Syrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MOREAU Jean-Victor - Général
» Malles et coffres de voyage de Marie-Antoinette
» La psychogénéalogie
» Voyage au cœur des Crop-circles
» Voyage virtuel univers Celestia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sur la voie des Salafs Salih :: étude de la Sira Nabawiya صلى الله عليه وسلم-
Sauter vers: