AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réfléxions Profondes d’Ibn Al-Qayyim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SurlavoiedesSalafs
Admin
avatar

Messages : 2509
Date d'inscription : 13/03/2012

MessageSujet: Réfléxions Profondes d’Ibn Al-Qayyim   Mer 25 Fév - 18:23


Al-Fawaid (Réfléxions Profondes) d’Ibn Al-Qayyim

Ô toi qui es trompé par l’espoir ! Satan a été maudit et a chuté de son rang honorifique pour avoir délaissé une seule prosternation qu’on lui demandait d’accomplir. Adam a été exclu du paradis pour une seule bouchée.
Le meurtrier a été privé du Paradis après l’avoir vu de ses propres yeux car ses mains étaient couvertes de sang.
On a ordonné de tuer l’homme adultère de la plus horrible des manières pour avoir pénétrer de la profondeur d’une phalange ce qui lui était interdit.
On a ordonné de flageller le dos de la personne qui profère une seule calomnie ou consomme une seule goutte d’alcool.
Un de tes membres peut être coupé pour un vol d’une valeur de trois dirhams.
Alors ne crois pas qu’Allah ne peut t’emprisonner en Enfer pour un seul péché commis.
‘’Et [Allah] ne craint aucune conséquence.’’ [S. At-Târiq V.9]
Une femme est rentrée en enfer pour avoir laissé mourir une chatte.
Un homme peut prononcer une parole à laquelle il ne prête aucune importance mais qui le jette en enfer d’une distance plus grande que la distance séparant l’orient de l’occident.
Un homme peut obéir à Allah pendant soixante ans, puis lorsque vient la mort, il transgresse les lois d’Allah dans son testament.
Ainsi ses œuvres se concluent par un mal qui le fait entrer en enfer.
La vie ne vaut que par sa conclusion et les actes par leur fin.

Celui qui perd ses ablutions avant le salut final annule ce qui a précédé de la prière.
Celui qui mange avant le coucher du soleil perd complètement son jeûne.
Et celui qui œuvre mal à la fin de sa vie rencontre son Seigneur dans cet état. Si tu donnes une bouchée de nourriture en aumône, tu la retrouveras dans l’au-delà, mais c’est l’avidité qui te nuit.
Combien de fois la récompense divine est venue à toi et s’est postée devant ta porte ! Mais elle a été repoussée par ton gardien nommé « plus tard », « peut être », « nous verrons ».

Comment réussir avec une fois insuffisante, un espoir démesuré en ce bas monde, une maladie du cœur pour laquelle il n’y a ni médecin ni visiteur, des passions éveillées, une raison assoupie, perdue dans sa confusion, indécise dans son ivresse, plongeant dans les profondeurs de son ignorance, mal à l’aise avec son Seigneur, épanouie avec Ses créatures.
Parler des gens est son fruit et sa subsistance, et évoquer Allah est sa prison et sa mort.

Il n’accorde à Allah qu’une part infime de ses actes apparents, alors que son cœur et sa certitude vont à d’autres.Que périsse celui dans le cœur duquel il reste une place pour autre que Toi. Et dont les vauriens profitent pour l’occuper.


Copié: aboudjaafar
Revenir en haut Aller en bas
 
Réfléxions Profondes d’Ibn Al-Qayyim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’esprit scrute toutes choses, même les choses profondes de Dieu. — 1 Cor. 2:10.
» Étudions les 'choses profondes' de la Parole de Dieu
» parole de sagesse: Ibn al Qayyim al Djawziya
» Perles dans le tafsîr de l'Imam Ibn Al-Qayyim رحمه الل
» Rapports sociaux entre musulmans et mécréants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sur la voie des Salafs Salih :: مكتبة على خطوات السلف :: مكتبة على خطوات السلف :: Coin Lecture :: Rappels-
Sauter vers: