AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Introduction: les bienfaits de la sira nabawiya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SurlavoiedesSalafs
Admin
avatar

Messages : 2577
Date d'inscription : 13/03/2012

MessageSujet: Introduction: les bienfaits de la sira nabawiya   Jeu 15 Mai - 21:37


Les bienfaits à tiré de l’apprentissage de la sira nabawiya


1. C’est un exemple et un modèle à suivre dans tous les domaines (aquida, adoration, comportement…)

2. C’est une balance qui pour nos actes comme l’ont expliquer certain de nos savants, c’est une façon de mesuré nos actes, nos œuvres, on utilise la sira comme une balance pour se mesuré afin de voir si l’ont est au bon niveau ou non, si on est dans le haqq ou non.

3. La sira nous aide a comprendre le coran car le Prophète sallalahu alayhi wa salam sa vie entière est une pratique du coran et c’est pour cela quand on interrogea sa femme Aicha, qu’Allah l’agrée, au sujet du comportement du Prophète sallalahu alayhi wa salam, elle rétorqua au questionneur : « Ne lis-tu donc pas le Coran ? » Il répondit: « Bien sûr que si» Elle dit alors: « Le comportement du Messager d'Allah était le Coran. » c’est à dire il puisait tout son comportement du noble Coran et on disait même autour de lui : « C’était un Coran qui marchait sur terre. »

4. Son étude renforce la mahaba pour lui dans le cœur et cela fait partie de la bonne aquida (croyance) d’aimer le Prophète sallalahu alayhi wa salam et certes il faut l’aimer plus que qui que se soit, et plus que sa propre personne comme l’a dit omar ibn el khattab radi Allahu anhu.

5. C’est aussi une façon d’augmenter sa foi, de la renforcer. Certaine personne à son époque n’aimait pas le Prophète sallalahu alayhi wa salam mais dès qu’elle le rencontrait qu’elle voyait son comportement, sa patience avec eux, cela les pousser à l’aimer, au point ou certain le lui avoué.

6. C’est un soutien qui va nous aider à comprendre notre religion dans sa globalité que se soit dans la aquida, l’adoration, le comportement, les bonnes manières, la relation avec les autres, car la vie du Prophète sallalahu alayhi wa salam est une vie de pratique de cette religion, sa vie entière, que se soit par ces gestes, ces paroles, ces habitudes, etc. Tous ces actes concernés la pratique de cette religion. Il a pratiqué à la lettre cette religion que se soit dans la dawa où dans ses sacrifices, car Il a beaucoup sacrifié pour cette dawa, pour cette religion, il a fait beaucoup d’effort, il a fait le jihad (la guerre sainte) pour que cette religion soit victorieuse, on remarque facilement que la première des choses par laquelle il a commencer sa dawa c’est dans le domaine de la aquida et du tawheed, en les appelant à corriger leur aquida, à adorer Allah soubhanahu wa ta’ala Lui Seul, Sans associé et il a continué dans ce chemin pendant des années environ 10 ans Il les prêchait à appliquer un tawheed pure, avant même de leur transmettre les obligations et par la suite quand il commença a recevoir au fur et à mesures ses ordres sur les différentes adorations qu’Allah lui a ordonné il les transmit à sa communauté.
Ainsi l’étude de la sira nous permet de comprendre toute la religion aussi bien la aquida, que les adorations, le comportement. Elle nous permet aussi de voir comment les ordres qu’il a reçu d’Allah sont arrivés à lui petit a petit car le coran n’a pas était révélé d’un seul coup et les ordres n’ont pas été ordonné en une seule fois mais au fur et à mesure. Elle nous permet aussi de comprendre et d’apprendre comment pratiquer cette religion comme l’a fait le Prophète sallallahu alayhi wa salam.

7. Elle nous permet aussi d’apprendre la meilleure méthode pour la dawa, la voie à suivre c'est-à-dire faire la dawa avec clairvoyance et les vraies prêcheurs à Allah sont ceux qui réellement connaissent la méthode de dawa du Prophète. D’ailleurs Allah subhanahu parle de Lui en disant :
« Dis leur ô Muhammed: «Voici ma voie, j’appelle les gens à [la religion] d’Allah, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente. Gloire à Allah! Et je ne suis point du nombre des associateurs. » [S. Yusuf V.108]
Il prêchait avec clairvoyance, avec connaissance, avec Science ! Donc on comprend bien qu’on ne prêche pas n’importe comment, avec ce que l’on veut, il y a une méthodologie a suivre hérité de notre modèle le Prophète.
Pour pouvoir prêcher il faut connaître la méthode qu’a utilisé le Prophète dans le prêche, dans la dawa, la voie qu’il a utilisé, ces différentes méthodes. Et aussi ce par quoi il a commencé, qu’elles sont les moyens qu’il a utilisé, sa façon d’attirer les gens à cette religion. Tout cela nous les trouvons dans la sira nabawiya, dans les différents récits comme par exemple: lorsqu’un jour, un bédouin se mit à uriner dans la mosquée (certes à l’époque elle n’était pas recouverte de tapis, c’était du sable, se bédouin n’habitait pas en ville mais dans le désert donc là où il désirait faire ses besoins il les faisait) et les sahaba voulurent le réprimander, mais le prophète sallallahu alayhi wa salam leur dit : « laissez-le finir, puis répandez sur son urine un sceau d’eau … »
Regardez la méthode de dawa du Prophète !! Imaginez de nos jour si un bébé urine sur les vêtements d’une personne à la mosquée tout le scandale que feront les gens et la regardez le comportement du Prophète il lui a rien dit il la laisser finir, une fois qu’il a fini il lui a parler en douceur il lui a dit ici nous sommes dans une mosquée qui est un lieu d’adoration elle ne convient pas a ce genre de chose, sobhanAllah !! d’après ce qui est cité dans certaine version ce bédouin quand il a vu la méthode des autres qui lui criaient dessus et qu’il a vu comment le prophète l’a attrapé il a eut peur en s’attendant au pire avec lui mais au finalement nan ! Le prophète sallallahu alayhi wa salam l’a pris avec douceur et lui a expliquer que cela n’était pas une chose à faire dans une mosquée, en douceur et avec gentillesse qu’a répondu le bédouin (ceci est rapporté dans certaine version) il a dit: Ya Allah soit miséricordieux avec moi et avec Muhammed et ne soit pas miséricordieux avec quiconque en dehors de nous deux. Et là nabi sallallahu alayhi wa salam lui a fait comprendre qu’il a fait quelque chose de trop large.
Imaginez si de nos jours un homme urine en plein milieu de la mosquée, jamais nous ne supporterions une chose pareille et pourtant de nos jours il y a tout ce qu’il faut pour nettoyer.
Et à coté le Prophète sallallahu alayhi wa salam a demandé aux compagnons de prendre un sceau d’eau et de le verset sur son urine.
Le prophète sallallahu alayhi wa salam n’a pas aggravé la situation, il n’a pas ridiculisé cette homme, qui était du désert de ce faite il n’avait pas l’habitude. On peut constater la méthode employer par le Prophète pour faire la dawa, comment il a prêché cette homme ! Et c’était sa méthode pratiquement avec tout le monde mais bien sur quand il fallait être sévère et strict Il l’était, cela ne veut pas dire que dans tous les domaines il utilisait la douceur, il y a des moments où il fallait qu’il soit strict et ferme, et nabi alih salate wa salam savait quand utiliser la fermeté et quand utiliser la douceur et ceci dans la dawa est très très important, le faite d’avoir cette hiqma là, d’avoir cette connaissance pour ramené les gens vers cette belle religion.

8. La sira en elle-même est un signe de sa prophétie c’est une preuve qu’il est prophète, qu’il dit la vérité, qu’il ne prétend pas être prophète pour rien, à travers sa sira on le croit facilement d’ailleurs pour preuve il y a des gens qui n’était pas musulman et qui refusaient cette religion mais en se rapprochant du Prophète sallallahu alayhi wa salam et en voyant ses manières et ses attitudes dans différentes situations cela les a poussé a croire en Lui.
Ainsi étudié la sira et ce à quoi il prêchait, son comportement ainsi que sa relation avec les gens, tout cela nous l’étudions dans la sira. Car sa vie entière est un modèle, il a beaucoup donné, on peut même dire qu’elle est un enseignement. L’étude de sa sira permet à l’individu de complètement transformé son éducation, d’arranger ses manières, sur tous les points de sa vie.
Sa sira est une preuve de sa prophétie, qu’il a été réellement envoyé par Allah soubhanahu wa ta’ala.
Certes pour nous à notre époque car el hammdulillah Allah nous a guidé à l’islam nous savons qu’il a été envoyé mais à son époque il y a des gens qui doutaient de cela surtout les gens qui habitaient loin, qui ne le connaissaient pas mais dès qu’ils se rapprochaient de lui et voyaient ses manières, son comportement, son sidq sa sincérité cela les poussaient facilement à croire en lui donc sa sira et une preuve en sa prophétie.

9. Cette étude est une porte parmi les grandes portes du bonheur on peut même dire que le bonheur est limité à la connaissance de la sira du Prophète sallallahu alayhi wa salam, on ne peut être heureux dans cette vie d’ici bas ainsi que celle de l’au delà si nous ne connaissons pas la sira et bien sur le connaître sous entend apprendre et appliquer sur soi même, en suivant son modèle, son chemin, le tracé qu’il nous a laissé car sa sira englobe tout.
Sa vie en tant que père de famille, même si ces garçons n’ont pas vécu longtemps car ils sont décédés petit mais on le connaît en tant que père de famille avec ses filles et précisément fatima qui a vécu longtemps jusqu’ après sa mort. On le connaît en tant que grand père avec les enfants de Fatima donc il nous a laissé quand même un modèle à suivre, on le découvre aussi en tant qu’époux, son comportement avec ses épouses. Aussi en tant que beau fils, il avait le père de sa femme Aicha qui était Abu bakr ainsi que Hafsa dont le père est Omar ibn el khattab radi Allahu anhom. On le connaît aussi comme parent (avec ces cousins, son entourage etc…) aussi comme voisin.
A travers sa sira on le découvre durant les voyages, qu’elle attitude avait Il avec les gens qui voyageaient avec lui.
Aussi comment il était durant les situations difficiles (comme par exemple pendant les moments de manque de nourriture)
On le découvre aussi pendant les batailles, il n’était pas un peureux, il se mettait face à l’ennemi ce sont les autres qui se cachaient derrière lui.
En étudiant la sira on découvre toutes les différentes facettes du Prophètes sallallahu alayhi wa salam et c’est cela qui nous permet de vivre heureux car en étudiant tout cela ça nous permet d’avoir des exemples, un chemin à suivre dans tous les domaines de la vie. Le prophète alih salate wa salam a acheté, comment a-t-il acheté ? Comment il était honnête avec les commerçants, comment il était chez lui on sait qu’il s’occupait des taches de la maison, qu’elle était ses manières, comment il était avec son entourage etc… tout cela on le retrouve dans sa sira.
C’est la raison pour laquelle cheikh badr hafidhahullah nous dit que le faite d’étudier la sira cela nous permet d’être heureux, en suivant son chemin cela nous donne le bonheur. Et je prie Allah subhanahu wa ta’ala qu’Il nous donne ce bonheur dans cette vie d’ici bas comme dans celle de l’au-delà.

10. l’étude de cette belle sira c’est la considéré comme étant une voie à suivre dans la vie de chaque musulman qui désire bien sur sauver son âme en voulant son bien ainsi que celui des autres et qui veut avoir un meilleur niveau en s’élevant fil dounia wa fil akhira. C’est une voie sur laquelle nous pouvons éduquer nos enfants, on peut former des peuples. Mais en s’éloignant de la sira en la mettant de coté c’est cela qui pousse à la perdition que l’on voit beaucoup de jeune garçons et filles qui s’égarent et qui s’éloignent de leur religion car ils ont préféré et choisi de lire la vie de napoléon ou de tel ou tel autre personne, des gens perdants, égarés… comme le dit cheikh badr au lieu de lire la sira du Prophète sallallahu alayhi wa salam même si il est vrai par exemple en France dans les écoles certes il y a des programmes obligatoires à étudié auquel ils ne peuvent échapper car c’est obligatoire pour leurs études mais à coté pourquoi en dehors des heures scolaires on voit cette jeunesse courir derrière des romans, des livres qui sont futiles au lieu de prendre des livres relatant la sira nabawiya c’est ceci qui fait que nos enfants s’égarent wal a3oudhubillah et on demande à Allah taala de guidé cette jeunesse et leur facilite le retour vers cette belle sira pour la prendre comme source, car la sira est une source pour nous ainsi que pour nos enfants donc si on veut vraiment le bien pour nous ainsi que pour nos enfants il faut revenir à cette belle sira en l’étudiant et en la mettant en pratique.
Si nous observons bien la réalité, l’attitude des gens concernant le lien qu’ils ont avec la sira nabawiya, comme le dit ibn kathir rahimahullah: l’attitude des gens concernant leur lien avec la sira nabawiya sont de 3 catégorie:
On voit qu’ils en font très très peu, ensuite on a ceux qui en applique beaucoup, et ceux qui en sont privé, on peu donc dire qu’il y a des gens qui sont négligent vis-à-vis du droit du prophète alih salate wa salam, ils sont sec, ils ne sont pas attirés vers la sira, leur vie passe en jour en mois en années sans qu’ils ne donnent le goût à leur vie avec la sira de la meilleure des créatures car l’étude de la sira est une aide afin de nous rapproché d’Allah taala, qui nous sert à obtenir la satisfaction d’Allah. D’où la raison pour laquelle il a nommé son livre zadou el ma3ad qui signifie zadou (pour el akhira) donc ici on voit la première catégorie: qui regroupe ceux qui ne cherche pas à connaître la sira du Prophète sallallahu alayhi wa salam et malheureusement se sont les enfants qui en payent le prix.
Pour exemple: une sœur enseignante c’est adressée à des enfants en classe en leur demandant qui est Mohamed ? Un des enfants lui a répondu: « Mohammed c’est Allah »
SobhanAllah mais tellement de gens ou tout au moins une bonne partie des gens qu’Allah nous en préserve ne cherchent pas à connaître la sira ni même à l’enseigner aux enfants, ni même à leur parlé de Lui alih salate wa salam si bien que l’enfant ne sait même pas et confond entre le prophète et Allah alors que si par exemple tu lui parles du dernier footballeur il répond même si il est petit.
Donc les gens à notre époque laisse leurs enfants s’intéressaient à beaucoup de choses et s’attachaient a des personnalités qui n’ont même pas de valeur par exemple: un chanteur, un acteur, un footballeur… mais il ne les poussent pas à s’attacher au Prophète sallallahu alayhi wa salam de ce faite ce sont des gens qui sont négligeant vis-à-vis de la sira du Prophète sallallahu alayhi wa salam ceci est donc la première catégorie.
La deuxième catégorie: les gens qui exagèrent, qui dépassent les limites, et eux soit disant prétendent aimer le Prophète et s’occuper de sa sira au point ou ils exagèrent et nabi sallallahu alayhi wa salam a interdit l’exagération même concernant notre amour pour Lui on n’exagère pas ont dit Abdullah wa Rassoulouhou mais on ne lui donne pas un niveau plus élevé que celui de Abdullah wa Rassoulouhou, il y a des gens malheureusement qui vont aller dans l’exagération au point qu’ils vont faire des poésie contenant carrément du shirk, et il y a des poètes connu dans l’islam qui ont fait ces erreurs là qui sont des erreurs très grave qui font partie du shirk qu’Allah nous en préserve, ce sont des paroles shirkiyètes. Et ils vont même par exemple jusqu’à fêter sa naissance, en faisant des fêtes dans les mosquées, des repas et ils insistes trop la dessus, ils sont trop accrochés à cela sous prétexte que ce sont des gens qui aiment trop le Prophète sallallahu alayhi wa salam or le Prophète nous a poussé à l’aimer car ceci fait parti de la foi mais Il ne nous a pas ordonné de faire des choses qui font que l’on va s’éloigner bien sur du chemin comme le faite de fêter sa naissance par exemple, il ne l’a jamais fêté et ne nous à jamais ordonné de le faire et les meilleurs des compagnons qui aimaient beaucoup le prophète alih salate wa salam ne l’ont pas fait, donc pourquoi nous de nos jours allons nous le faire et malheureusement parfois nous trouvons des gens qui sont tellement strictes concernant la fête de sa naissance, ce sont des gens qui insistes beaucoup sur cela qui s’accroche beaucoup à cela et qui y donne beaucoup d’importance mais qui à coté n’appliquent même pas les préceptes religieux, tel que les 5 prières obligatoires mais pour le jour de sa naissance soit disant ils font des grand repas, ils vont remplir les mosquées, ils font des sadaqa, et ainsi de suite. SobhanAllah ! Et il est où l’ordre du prophète sur les 5 prières ? Il sont où les ordres du Prophète sur l’interdiction du shirk ? Que font ils de tous ces ordres là ? Donc ceci est la deuxième catégorie.
La troisième catégorie: c’est la meilleure catégorie, ce sont les gens du juste milieu, ni exagération, ni négligence, la meilleure des choses sont les choses qui sont au juste milieu et el hammdulillah notre communauté celle du Prophète alih salate wa salam est une communauté du juste milieu, et cette catégorie sont des gens qui s’occupent et étudient la sira nabawiya mais ils ne l’étudient pas uniquement pour l’étudier mais plutôt pour la mettre en pratique dans tous les domaines et bien sur font tout pour l’étudié avec les preuves, et pas sous forme de version compté ou romancés, c’est avec des faits réels, prouvés, justifiés par le coran et la sunnah.
Il faut aussi savoir qu’en étudiant la sira du Prophète sallallahu alayhi wa salam, qu’elle ne se limite pas aux livres qui ont comme titre « la vie du Prophète », ou « la sira du Prophète », non ! Cela n’est pas suffisant car ce genre de livres ont été écrit par les savants pour nous rapproché de la compréhension de la sira et nous facilité son étude, mais si l’on regarde bien la vraie sira c’est celle qu’on trouve dans sahih Bukhari, sahih Muslim, même si elle n’est pas entière car on trouve des passages de la sira dans tout le livre ainsi que dans koutoub el sitta de Ibnou Majja, Abu Daoud et nassa’i et Tirmidhi. Tous ces livres là de sunnah, sont des livres qui traitent de la sira et pareil pour les livres de tafsir el mouhaqaqa ( je recommande aux sœurs lisant l’arabe de prendre les livres mouhaqaq), donc plus la personne prendra soin du Coran et de la science du hadith (‘ilmane, wa amalan, wa tatbikan), plus elle sera dans le kheir fi bab el sira nabi sallallahu alayhi wa salam.
Ainsi si on veut vraiment être sur le bon chemin concernant la sira il faut la prendre aussi des livres de sunna. Ces autres livres ne sont pas à négligés mais bien sur il faut toujours les complétés par des livres plus détaillés, car les preuves ont les trouves dans koutoub sunnah, et pas uniquement dans les petits livres de sira car se sont des livres qui sont résumés et écrit de façon à ce que les gens connaissent la vie du Prophète alih salate wa salam.
Ceci sont quelques bienfaits que l’ont peut tiré de l’étude de la sira du Prophète alih salate wa salam.
Et je demande à Allah taala qu’Il fasse que ce récit soit bénéfique à vous ainsi qu’à moi même. Et qu’Il fasse que nous soyons de ceux qui suivent ces traces.
Revenir en haut Aller en bas
SurlavoiedesSalafs
Admin
avatar

Messages : 2577
Date d'inscription : 13/03/2012

MessageSujet: Re: Introduction: les bienfaits de la sira nabawiya   Mer 28 Mai - 18:38

Lien en arabe:
...
Revenir en haut Aller en bas
 
Introduction: les bienfaits de la sira nabawiya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sira Nabawiya
» De quoi est mort le Prophète?
» les plantes et leur bienfaits !!
» Les bienfaits de la Sourate Al Mulk
» Les bienfaits des animaux de compagnie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sur la voie des Salafs Salih :: étude de la Sira Nabawiya صلى الله عليه وسلم-
Sauter vers: